Mylène Barra

Axelle Béguin

Aline Coudrains

Nolwenn Dionisi

Anne Guion

Zeynep Inanç

Magali Saadoun

  • Instagram - Gris Cercle
  • Facebook - Gris Cercle

Des Olympiades vues de l'intérieur

Des Olympiades vues de l'intérieur est un article réalisé par trois élèves du Lycée Charles de Gaule à Ankara relatant leur semaine de compétitions d'athlétisme inter écoles à Olympie. 

La Grèce est le berceau des jeux olympiques et plus particulièrement le site d’Olympie. Quarante élèves du lycée Charles de Gaulle d’Ankara ont été qualifiés pour représenter leur établissement à ZEJO (zone Europe du Sud Est Jeux Olympique). Ces jeux consistaient à faire des rencontres sportives et d'autres épreuves avec des élèves de Bulgarie, Roumanie, Grèce, Italie et nous-mêmes, représentant la Turquie.

 

Nous sommes partis d’Ankara vers 9 heures, le 13 mai. Nous avons tout d’abord atterri à Athènes (capitale de la Grèce) vers 20:30, puis il fallut 1 heure pour parvenir à l'hôtel. Là bas on mangea notre repas du soir et le lendemain on partit très tôt. On alla voir le Canal de Corinthe, très beau Canal avec des couleurs éblouissantes, puis Epidaure, théâtre grec reconnu pour son écho incroyable et on fut surpris de voir ce site si bien conservé. Son musée est très petit mais avec plein d’objets, surtout des statues de dieux. Puis nous avons vu Mycènes et sa porte à têtes de lions ( très jolies ) et son musée avec tous les artefacts retrouvés sur le site, des statues, des bijoux, le casque en feuille d’or d'Agamemnon. On arriva à Olympie très fatigués par toutes ces visites, mais joyeux. Le lendemain les jeux ont commencé. Le matin à 7:30 rendez-vous au stade. Ce stade recouvert d’herbe était en fait un parc protégé et propre, merveilleux. On en eut le souffle coupé. Les présentations faites, nous sommes allés déposer des gerbes de fleurs sur le coeur du Baron Pierre de Coubertin. Nous avons enchaîné sur la visite du site d’Olympie, car nous n’avions que quelques minutes avant les épreuves.

Nous avons d’abord été répartis (les 400 élèves) en 20 équipes de 10 enfants : équipes rouges (nous étions dans ce camp) et équipes bleues. Dans les épreuves sportives il y avait : courir vite, courir longtemps, sauter haut, sauter loin et lancer loin.

 

Direction sauter haut. Pour cette épreuve nous avons dû toucher des ballons accrochés aux poteaux du but. Plus on touchait des ballons élevés avec notre tête, plus on rapportait des points.

 

"Pour ma part j’étais heureux car
 j’ai rapporté 5 points à 
mon équipe en touchant
 le ballon situé à 2 mètres du sol."

 

On passa ensuite à l'épreuve du sauter loin. Il fallait sauter le plus loin possible pour dépasser les plots qui comptaient le plus. Mais il fallait aussi sauter avant le premier marqueur si on voulait gagner plus de points, 2 exactement.

"A ma grande surprise je fis 7 points,
le maximum (mais il fallait dire que c’était facile)."

 

Puis le moment que nous attendions le plus, la récré, suivi d'un lunch composé de sandwich et de fruits....

La récré terminée on passa à la première épreuve de l’après midi, la balle au capitaine. Notre équipe gagna 2-0 car nous avions fait preuve de collectivité. Notre groupe était plus qu’enjoué quand on passa au lancer loin. Il fallait bien sûr lancer le plus loin possible pour marquer des points, 1-2-3-4 et même cinq si on touchait la grille.

"Personnellement, je n’ai pas réussi à 
toucher la grille mais à faire quatre points,
 ce qui était déjà extravagant." 

 

Puis on passa à courir longtemps. Il fallait faire 7 tours du terrain en 10 minutes pour remporter 5 points à son équipe. On commença la course : 1 tour, puis 2, puis ...

 

"Je fis mon septième tour, essoufflé par le sprint 
de la fin et j'arrivai premier. A bout de souffle je m’assis.
Je ne pouvais pas sauter de joie, trop crevé,
mais JE L'AVAIS FAIT!." 

 

Fin de la journée: on rentra à l'hôtel très fatigués. On mangea le dîner et on alla se coucher (on s’endormit très vite) .

Le lendemain, deuxième jour de sport. Rendez vous à 7:30 au stade. Première épreuve: Le Quizz sur les J.O. On a eu 9 sur 10, ce qui nous mettait en bonne position (mais c’était très dur) .

On passa à courir vite. On n'avait qu’un essai donc il fallait être prêt sur le moment.

On ne pouvait gagner que 1-2-3 ou 4 points.

"Je ne fis que 3 points, 
pas le meilleur score mais 
assez bien quand même." 

 

Après on avait arts plastiques. On devait choisir un sport ou quelque chose d’autre qui représentait les jeux olympiques. Nous avons fait le vortex qui passait dans un des anneaux olympiques avec des journaux et des scotch de couleurs. 


Et enfin la récré, notre moment préféré. Cette fois-ci avec Vianney et Victor, on fit des courses de vitesse avec d’autres élèves.

Ensuite on passa à la joute oratoire. Des textes, des idées, des questions. On dut répondre aux questions du public, un drôle de moment...

 

Et durant ces deux jours, nous avons eu une marraine, Véronique Pierron, championne de France de short track (patinage de vitesse).

Il y avait une très bonne ambiance malgré la chaleur. Bien sûr, pour nous comprendre entre enfants de différents pays, nous devions nous exprimer en français. (En plus c’est une des langues officielles des jeux olympiques). Lors de l’annonce des résultats, nous nous étions rassemblés dans un hémicycle, nous ressemblions à des députés. Au bout de 2 jours de compétition acharnée, ce sont les bleus qui ont gagné mais ce n’est pas très grave car « l’important c’est de participer et non de gagner » comme disait Pierre de Coubertin.

 

Nous avons eu la chance de pouvoir prolonger notre séjour pendant quelques jours en visitant Delphes, Athènes et nous avons traversé le canal de Corinthe en bateau.

 

Et ce voyage nous a permis de faire de belles rencontres !

 

Victor, Lalo et moi avons fait la connaissance de 4 filles bulgares plutôt dissipées…

Elles avaient leur chambre au-dessus de la nôtre et faisaient beaucoup de bruit.

Nous communiquions depuis nos balcons, c’était tellement amusant !

Les épreuves sportives nous ont, elles aussi, permis de lier des amitiés.

 

J’ai désormais un nouveau copain, 
Alexandre, qui vient d’Istanbul. Je regrette
 simplement de ne pas avoir eu le temps de 
         prendre ses coordonnées..
."

 

Entre autres, nous retiendrons de ce magnifique séjour notre complicité entre copains, nos moments de partage (secrets et rigolades…)

 

Nous espèrons bien pouvoir y participer une autre fois.

 

Pendant ce séjour, le temps a manqué pour tout voir, mais la seule chose qui ne manquait pas c’était l'excitation ressentie par tous, celle de pouvoir participer à des Jeux Olympiques.

Mais au fond, ce qui nous manquait vraiment, c’était les parents.

 

MERCI à nos 3 reporters : Lalo, Vianney et Victor

 

Coordination et assemblage des textes: Merci à Marie-Laure Brégand!!!

 

Crédits photos: Merci à Victor de Longueau, Michèle Laheye et Samuel Levistre pour leurs images!!!

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

À l'affiche

Partir à la découverte de la Géorgie

14/06/2019

1/10
Please reload

Archives
Please reload

Nous suivre
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon