Mylène Barra

Axelle Béguin

Aline Coudrains

Nolwenn Dionisi

Anne Guion

Zeynep Inanç

Magali Saadoun

  • Instagram - Gris Cercle
  • Facebook - Gris Cercle

Un week-end aux Îles des Princes

15/05/2019

Avec le retour du beau temps des envies d’évasions ? Avez-vous pensez aux îles des Princes, que les stambouliotes appellent Adalar (« les îles ») ?

 

 

 

Un peu d’histoire...

 

C'est un archipel de 9 îles situé au large de la côte asiatique, au sud-est de la mer de Marmara. Les plus grandes sont Kinali, Burgaz, Heybeli et Buyuk Ada (Grande Île), la plus grande et la plus fréquentée en été. A l’époque byzantine elles se nommaient aussi îles des Prêtres, en raison des monastères qui s’y étaient installés. Les empereurs byzantins y reléguaient les princes intrigants et empereur déchu. Ces prisonniers illustres et leur famille étaient aveuglés ou mutilés afin de prévenir de toute velléité de retour à Constantinople, d’où le nom d’îles des Princes !

 

Aujourd’hui ce qui en fait le charme ce sont les YALImaisons en bois construites au XVIIIème et XIXème siècle par des riches commerçants d’Istanbul, entourées de superbes jardins luxuriants, plein de charme au printemps. Certaines sont rénovées et d’autres sont à l’abandon, une loi empêche le propriétaire d’en modifier la façade. On imagine bien l’insouciance de la Belle Epoque

 

 

 

Destination idéale pour une journée d’Istanbul ou de plusieurs jours pour plus de dépaysement. Je vais surtout vous parler de Buyuk Ada où nous avons passé quelques jours. Lorsque vous aurez posé vos pieds sur l’île vous constaterez qu’il n’y a pas de voiture. Pour les plus sportifs on peut très bien découvrir l’île à pied et monter jusqu’au monastère grec orthodoxe Saint Georges, heureusement  vous trouverez juste à coté un restaurant avec une vue magnifique. Ne vous inquiétez pas si vous ne vous sentez pas l’âme d’un randonneur, il y a aussi des voitures à cheval mais qui ne montent pas jusqu’au monastère, il faut quand même faire un peu d’éffort pour mériter sa bière !

 

Transport

 

Un seul moyen le « vapur », plusieurs bateaux Istanbul Sehir Hatlari (transports municipaux qui fonctionnent avec l’Istanbulkart donc les moins chers) desservent quotidiennement les îles. Vous pouvez télécharger l’application pour les horaires. Sur les gares les destinations sont indiquées. Les bateaux Mavi Marmara assurent aussi des liaisons régulières gérées par Dentur Avraysa, l’Istanbulkart n’est pas valable. Le plus difficile est de comprendre comment acheter l’Istanbulkart sur les machines, petit indice… mettre d’abord l’argent et ensuite commander la carte !

Cette carte vous permet de prendre toute sorte de transport en commun : métro, bus, tram, bateaux…

D’Ankara vous pouvez prendre un avion le matin pour L’aéroport Sabiha Gokcen puis un taxi pour la gare de Ferry Kartal avec des liaisons régulières pour les îles, compagnie privée donc l’IstanbulKart ne fonctionne pas mais cela reste pas cher du tout. Et vous êtes sur l’île pour le déjeuner !

 

 

 

Logement

 

On trouve des hôtels, étant en famille nous avons pris l’option Airbnb. Vous pouvez parfois y trouver un logement dans ces magnifiques villas avec jardin, piscine et accès privatif à la mer !

 

Attention

 

Site touristique donc certains restaurants en profitent…. Méfiez vous si le prix du poisson n’est pas affiché sur la carte !

Les meilleures périodes sont sans doute avril-mai-septembre-octobre, car en saison c’est un flot ininterrompu et il vaut mieux être à la gare de Ferry une demie-heure avant le départ.

 

Pour nous, les Ankariotes, c’est une destination idéale le temps d’un week-end !

 

 

Nolwenn Dionisi

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

À l'affiche

Partir à la découverte de la Géorgie

14/06/2019

1/10
Please reload

Archives
Please reload

Nous suivre
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon