Mylène Barra

Axelle Béguin

Aline Coudrains

Nolwenn Dionisi

Anne Guion

Zeynep Inanç

Magali Saadoun

  • Instagram - Gris Cercle
  • Facebook - Gris Cercle

Une visite a Ankara? et pourquoi pas!

25/01/2018

Le temps d’un week end à Ankara.

 

 Ankara, voyage sur les origines de la Turquie

Ankara, ville perdue dans les steppes d’Anatolie, ville brûlée de lumière l’été et envahie par la neige l’hiver, au climat rude et sec des hauts plateaux est largement méconnue. A première vue, avec ses développements spectaculaires d’immeubles modernes perchés aux sommets des collines et ses centres commerciaux multipliés par une expansion rapide, cette ville n’a rien d’attrayant. Mais il faut savoir prendre le temps à Ankara, et apprivoiser cette atmosphère si particulière de la capitale Turque, traverser les apparences pour y trouver quelques pépites.

Le temps d’un week end à Ankara, on rafraîchit ses connaissances sur les origines de la Turquie. On en profite pour en revoir l'histoire millénaire, on se penche sur un passé plus récent et fédérateur, on apprécie quelques quartiers pittoresques pour repartir en ayant passé un moment agréable, voire instructif.

Le choix de l'hôtel est important car il faut être dans le centre pour pouvoir rayonner à son aise, que ce soit à pied ou en voiture.

“A apartments hotel” sur Gunes sokak est d’un bon rapport qualité prix, des petits studios bien équipés dans le quartier de Ayranci/kavaklidere. Le Divan Hotel a Ulus, juste au pied de la citadelle est magnifique, pour un Week-end romantique.

Le Sheraton, le Hilton entre la Tunali et GOP sont bien placés dans un quartier vivant.

Un dernier conseil avant de sortir, munissez vous de votre application de traduction car peu nombreux sont les Ankariotes parlant l’anglais!

 

 

 

Ulus, la colline des trésors

Une journée bien remplie commence par la visite du Musée des Civilisations Anatoliennes sur la colline d’Ulus, le coeur historique de la ville. Ce musée est une merveille et vaut à lui seul le voyage sur Ankara! Il est installé dans un Bedesten construit sous Mahmut Pacha (1464-1471), entièrement restauré et qui abrite les trésors d’un siècle de recherches archéologiques turques. On y retrace la sédentarisation des tribus depuis le paléolithique puis le développement, l’organisation sociale et économique des peuples de l’Anatolie où se succédèrent les Hittites, Assyriens, Phrygiens, Ourartéens, Grecs et Romains.

De nombreux ossements, poteries, bronzes, tablettes d’argiles, bijoux, pièces de marqueterie, sculptures, reliefs et bas reliefs ainsi que quelques animations sur écrans retracent le parcours de ces civilisations sur plusieurs millénaires.

Le musée Erimtan, devant la citadelle, met en valeur l’époque romaine avec des monnaies,  des céramiques et poteries, des sculptures et quelques animations. Très agréable à visiter même avec des enfants!

 

Après ce concentré d’histoire une promenade dans le quartier de la citadelle avec ses beaux konaks restaurés, les remparts du haut desquels on admire l’étendue de la ville complètent cette immersion dans l’histoire ancienne d’Ankara. Si vous avez du temps et de l’énergie, vous trouverez également quelques vestiges romains comme les thermes, le théâtre romain et le temple d’Auguste devenu la mosquée Haci Bayram.

On aime également visiter les vieilles mosquées d’Ulus, autour de la citadelle: Ahi Elvan Camii avec son plafond en bois et ses colonnes de type seldjoukide date du 14e siècle.

Aslanhane Camii date du 13e siècle et est la plus vieille mosquée d’Ankara.

 

Pour faire une pause, plusieurs possibilités s’offrent à vous à Ulus:

- Le magnifique salon du Divan hotel, le temps d’un café et de quelques douceurs (ou y poser ses valises pour un week-end romantique).

- Le restaurant du Musée Rahmi M. Koç Müzesi qui offre une jolie vue d’Ankara dans un beau décor.

- Les petits restaurants du marché d’Ulus en contrebas proposent les classiques gözleme, kofte, çorba, pide etc.

 

On n’oublie surtout pas de flâner dans les petites ruelles qui descendent vers le marché pour y découvrir antiquités, bijoux, savons et produits de l’olive, objet de décoration et autres souvenirs. N’hésitez pas à prendre les passages ou les entrées de konak car certains petits restaurants sont installés dans les cours intérieures, entourés de petites boutiques de foulards en soie et feutre, de sacs, tapis, de bijoux fleurs au crochet, d’objets de toutes sortes qui forment un joyeux bric à brac.

 

Où sortir en soirée

En soirée on aime le quartier de GaziOsmanPaşa qui est vivant avec ses bars et restaurants accueillants  sur Filistin sokak, Kuleli sokak et Uğur Mumcu caddesi. On apprécie “Chez Louise” sur Filistin sokağı, “Trilye” chic et cher restaurant de poissons sur Kuleli sokağı, “Spices curry house” sur Uğur Mumcu caddesi.

 

Le quartier de Kızılay, avec ses petites rues encombrées de boutiques, bars, pubs, restaurants est le coeur nocturne d’Ankara, une fourmilière en activité à toute heure du jour et de la nuit. Pour les turcophones, car vous ne trouverez pas beaucoup de gens parlant anglais dans ce quartier.

 

 

Sans oublier le Mausolée d’Ataturk

Le Mausolée d'Atatürk se visite toute la journée de 9h à 17h mais il est intéressant d’y être pour la relève de la garde le matin vers 11h et assister au déplacement extrêmement codifié des militaires. Il faut observer et apprécier l'architecture du lieu, efficace dans sa sobriété, un magnifique hommage au père de la nation. La pierre ocre utilisée pour construire ce mausolée lui donne un éclat particulier sous le soleil et les jeux de frises et de dallages en font un ensemble élégant et grandiose, propice au souvenir du grand homme.

Mustapha Kemal Atatürk est décédé le 10 novembre 1938 après avoir fondé la Turquie moderne.

On accède au mausolée par une allée bordée de 24 lions hittites protecteurs pour arriver à la place de la Victoire, élément central du bâtiment.On est impressionné par les imposants couloirs extérieurs bordés de colonnes et par le mausolée lui même, tout en hauteur, abritant la dépouille de Mustapha Kemal.  Le musée intérieur présente ses objets personnels, ses photos de famille, ses hauts faits militaires, ses rencontres avec d’autres chefs d’états et enfin des livres et cahiers annotés de sa main.

 

La Tunalı Hilmi est la rue populaire et commerçante d’Ankara, on y trouve tout et même si vous n’avez besoin de rien, vous y trouverez forcément quelque chose y compris des souvenirs de votre passage dans la ville”.  Sinon un arrêt bien mérité au Café des cafés saura vous requinquer! Et pour finir une visite au centre commercial Karum qui regroupe des couturiers et créateurs, textiles, bijoux, accessoires et petites boutiques branchées. Le restaurant Joya à côté est agréable pour siroter une verre ou grignoter en terrasse.

 

Mais encore…

Pour les amateurs d’art, deux musées valent également qu’on y consacre quelques heures: le musée d’ethnographie et le Cermodern. Le musée d’ethnographie met en valeur des créations d’art et d’artisanat turc dans toutes les disciplines, peinture, sculptures, soieries, objets de décoration, broderies, vêtements traditionnels. Dans une toute autre démarche, le Cermodern a investi les ateliers mécaniques de l’ancienne gare d’Ankara. Dans une architecture industrielle il propose des expositions, spectacles de musique, de théâtre et performances modernes et contemporaines. Le restaurant y est très agréable à l’heure du déjeuner ou pour le brunch, les samedi et dimanche!

 

Pour les sportifs ou si vous souhaitez prendre un bol d’air, rendez-vous au lac Eymir gölü pour une promenade ou une balade en vélo (location sur place), ou un kahvaltı turc accompagné d’un çay au bord de l’eau.

 

Ces sorties dans la vie et l’histoire d’Ankara permettent d'apprécier cette ville aux qualités cachées. Deux ou trois jours sont suffisants pour la dévoiler et l’observer sous son meilleur jour. Et même de laisser un petit goût de “revenez-y” aux connaisseurs.

 

C’est dans l’air, et c'est bientôt:

L’Institut Français à Ankara et Ankara Accueil Francophone proposeront bientôt des excursions en turquie, accompagnées d’historiens ou d’archéologues, pour nous faire découvrir certains sites et villes Turcs . Ces escapades auront différents formats à savoir sur une journée aux alentours d’ankara, sur un week-end et enfin 4-5 jours, déplacements en bus et/ou vol direct depuis Ankara.

 

Alors à bientôt … à Ankara!

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

À l'affiche

Partir à la découverte de la Géorgie

14/06/2019

1/10
Please reload

Archives
Please reload

Nous suivre
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon